Fanion du Corps de Musique de St-Imier
Fanion du Corps de Musique de St-Imier

C'est en hiver 1856 que Jean SimmenJacob ZimmerliJean SiberJean ChristenFritz ZimmerliFritz Moeri et Jean Gribi ont écrit la première page de cette société. Au début, la société n'avait pas de nom et c'est seulement en mars 1860 qu'elle prend le nom de Musique de Grütli.

En 1874, elle participe à son premier concours, à Winterthur; la société en revient avec un premier laurier.

En 1878, la société décide de participer au concours cantonal de Porrentruy (4e couronne).

 

Du 12 au 15 août 1882, l'ensemble participe à la Fête internationale de musique à Genève ( IIe prix, 1ère section (une coupe), 1 couronne de laurier ). Quelques jours plus tard, c'en est fini avec le Grütli et la société prend le nom d'Union Instrumentale de Saint-Imier. Le parti du Grütli, mécontent, refuse de laisser à la société son drapeau, ses coupes et couronnes. Peu importe, en juin 1883, un comité de dames remet à l'Union Instrumentale un nouvel emblème au cours d'une cérémonie sur l'Esplanade des Collèges; le drapeau fut remis aux musiciens par le Dr Schwab et M. E. Francillon le reçut en leur nom.

 

En août 1884, l'Union Instrumentale participe au concours international de Besançon sous la direction de Karl Hirsch, chef remarquable qui se fit plus tard un grand nom à l'étranger. La société remporte 2 premiers prix avec couronne de vermeil en première division.

 

En 1886, la société eut le bonheur d'engager comme directeur M. Mast de Zürich, lieutenant instructeur de nos fanfares militaires.

 

Puis, entre 1890 et 1896, allez savoir pourquoi, une période de crise s'installa et, là déjà, il se trouve des hommes confiants, clairvoyants : Paul Dubois, Franz Holy, Robert Beuret qui, refusant d'abandonner la partie, s'adressent à la Municipalité. En 1895, le Conseil municipal de Saint-Imier alloue un subside à la société qui s'appellera désormais : Corps de Musique de Saint-Imier. Le 10 janvier 1895, Le Corps de Musique est désigné comme fanfare officielle du Corps des Sapeurs-pompiers.

 

En 1903, le Corps de Musique remporte une 3e couronne de laurier au Concours jurassien de musqiue à Renan.

En 1906, la 1ère couronne de laurier lui est décernée lors de la Fête jurassienne de musique à Delémont. Puis en 1907, c'est au tour de notre société d'organiser la Fête jurassienne de musique. La même année, le Corps de Musique participe à l'inauguration des monuments élevés à la mémoire de MM. Pierre Jolissaint et Ernest Francillon, en notre ville.

 

Et c'est ainsi qu'on fêta en novembre 1907, le 50 ème anniversaire du Corps de Musique de Saint-Imier.

 

Et les années passèrent. De concerts en concours, de prix en médailles, de Fête de la Musique en inaugurations et représentations un peu partout en Suisse en à l'étranger, le Corps de Musique est devenu grâce à sa fabuleuse et pationnante Histoire, un ensemble très apprécié de beaucoup.

 

A ce jour, la société compte un vingtaine de musiciens et sous la baguette de son directeur, M. Yvan Tschopp, la société est en plein essor, tant au niveau musical que de la relève.


Notre société répète à raison d'un soir par semaine soit tous les vendredi de 20 heures à 22 heures à l'église allemande de St-Imier.


Si l'Histoire de notre société vous intéresse de plus près, vous pouvez visiter les pages concernant le 100ème anniversaire (on retrouve aussi le lien plus bas). Celles-ci retracent avec beaucoup plus de précision toute l'Histoire de notre société. Mais attention, c'est long ! :-)


Les pages concernant le 125ème anniversaire arrivent bientôt. (Laissez-moi juste le temps de vous les concocter...)


Pour terminer, rappelons que la devise du Corps de Musique de Saint-Imier est la suivante :


"Plus travailler que dire pour parvenir"

 

Dernière MAJ : 10.04.2017

Meteo Les Éplatures