La Flûte Traversière

source : http://www.musicarius.com

La flûte traversière est ainsi appelée parce qu'elle se tient en travers, par opposition à la flûte à bec qui se tient dans l'axe du corps. A l'origine en bois (d'où l'appartenance la famille des bois avec le hautbois, la clarinette et le basson),la flûte traversière est aujourd'hui en métal argenté ou en argent massif, parfois en or. Le son est directement formé par les lèvres du flûtiste sur l'embouchure, ce qui confie à l'instrument son caractère propre, la variété de son timbre et sa richesse d'expression.

Un brin d'histoire

De tous temps, les hommes semblent avoir joué des flûtes dites obliques ou traversières, mais c'est surtout au XVIlle siècle que la flûte traversière prend un essor considérable dans la musique occidentale. Grâce à des innovations dans la facture de l'instrument, la flûte traversière va briller tout au long du XVIlle siècle comme soliste. Les compositeurs de l'époque, Telemann, Leclair, Devienne, par exemple, écrivent pour elle de nombreuses pièces: sonates, suites, concertos, musique de chambre. L'époque romantique confine essentiellement la flûte traversière à des pièces de divertissement ou de bravoure. Avec Debussy, Berio, elle va connaître un essor considérable en développant toutes sortes de nouvelles possibilités sonores et techniques (flatterzunge, multiphonie, glissandi, etc.)

Les études

On peut commencer la flûte traversière dès 10 ans. Cependant, il est possible, dès 8-9 ans, de débuter sur un instrument à embouchure coudée sous réserve de l'accord du professeur. Le cycle des études s'étend sur une dizaine d'année. Une pratique quotidienne de l'instrument est nécessaire. 
La flûte traversière se prête rapidement au jeu d'ensemble (duos, trios, quatuors, etc.), ce qui favorise le développement musical de l'élève.